Colloque international les 14, 15, 16 octobre : L’écriture littéraire pour marionnettes en Europe de l’Ouest (17e - 21e siècles)

Photo : Christophe Loiseau et Matt Jackson pour PuppetPlays.

 

1er Colloque international PuppetPlays / 1rst PuppetPlays international Conference -14, 15, 16 Octobre 2021 
                                            
L’écriture littéraire pour marionnettes en Europe de l’Ouest (17e-21e siècles) / Literary writing for puppets and marionettes in Western Europe (17th–21st centuries)

Université Paul-Valéry Montpellier 3, Site Saint Charles 1 (Salle colloque 1) et sur ZOOM / & on ZOOM (free access) with simultaneous translation into English

 

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME / DOWNLOAD THE PROGRAMME

TÉLÉCHARGER LES RÉSUMÉS ET  BIOGRAPHIES / DOWNLOAD THE ABSTRACTS AND BIOGRAPHIES

 

Pour suivre le colloque sur place / To follow the conference on site :

 
Entrée gratuite ; présentation obligatoire d’un passe sanitaire. / Free admission but presentation of the health pass is mandatory.

 

Université Paul Valéry – Montpellier 3

 Site Saint-Charles 1 – Salle des colloques 1

70, rue du Professeur Henri Serre

34090 Montpellier

Tramway: ligne/ line 1, arrêt / station: Place Albert 1er Saint-Charles
 


Pour suivre le colloque à distance / To follow the conference remotely :


Liens d'inscription pour suivre le colloque à distance sur Zoom / Registration links to follow the conference remotely on Zoom:
 

Jeudi matin / Thursday morninghttps://univ-montp3-fr.zoom.us/webinar/register/WN_kaIjSoPOReiV8ng8dpbYHQ

Jeudi après-midi / Thursday afternoon: https://univ-montp3-fr.zoom.us/webinar/register/WN_I2BK99wdQh2_77tPMEGzLg

 

Vendredi matin / Friday morning: https://univ-montp3-fr.zoom.us/webinar/register/WN_nVRZn7MRSYOeFG9WJFFU4A

Vendredi après-midi / Friday afternoon: https://univ-montp3-fr.zoom.us/webinar/register/WN_78Q19Nn8T4OeUewDPu16Ow

 

Samedi matin / Saturday morninghttps://univ-montp3-fr.zoom.us/j/91863786899?pwd=NEJTT051VTJEWHVBN1ljL1d...

ID de réunion : 918 6378 6899
Code secret : 755242

[ ATTENTION LIEN MODIFIE / WARNING MODIFIED LINK ]

 

Samedi après-midi / Saturday afternoon

https://univ-montp3-fr.zoom.us/j/91816825493?pwd=VVBrcTkwNFAzQWxaYkNqV3p...

ID de réunion : 918 1682 5493
Code secret : 030108

[ ATTENTION LIEN MODIFIE / WARNING MODIFIED LINK ]

 

En cas de problème, contacter Paul Robert / For any technical issue, please contact : paul.robert@univ-montp3.fr

 

To access the simultaneous translation into English :

 

1. Register to the Zoom webinars you would like to attend by clicking on the links above
2. Join the conference on Zoom
3. Click on the interpretation button shown in the picture and choose 'english'

 

 

PROGRAMME / PROGRAMME

 

TÉLÉCHARGER LE PROGRAMME / DOWNLOAD THE PROGRAMME

TÉLÉCHARGER LES RÉSUMÉS ET  BIOGRAPHIES / DOWNLOAD THE ABSTRACTS AND BIOGRAPHIES

 

JEUDI 14 OCTOBRE 2021 / Thursday, 14 October 2021

 

Ouverture officielle / Official opening (09:00 – 09:45)

 

09:00 – Accueil / Welcome coffee.

09:15 – Sarah Hatchuel, Nathalie Vienne-Guerrin (Vices-présidentes du Conseil scientifique / Vice-Presidents of the Scientific Council, Université Paul-Valéry Montpellier 3) : Discours de bienvenue / Welcome speech

 

09:45 - KEYNOTE 1 :
Didier Plassard (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : La marionnette et l’auteur : pour une lecture des « pièces échappées du feu »
 

10:15 – 10:30 : Pause / Coffee break

 

SESSION 1 (10:30 – 13:00)
Présidence / Chair : Corinne Saminadayar-Perrin (Université Paul-Valéry Montpellier 3)

 

10:30 - Jöel Huthwohl (Bibliothèque nationale de France) : Lemercier de Neuville, de la bohème littéraire aux pièces pour marionnettes

10:50 - Marc Martinez (Université de Rouen) : Satire et théâtralité dans les spectacles de marionnette de Henry Fielding et Samuel Foote

11:10 - Carole Guidicelli (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : Le répertoire pour marionettes à gaine de Louis Edmond Duranty, entre virtuosité instrumentale et sophistication dramaturgique

 

11:30 – 11:45 Discussion / Question time
11:45 – 12:00 Pause / Comfort Break

 

12:00 Marine Wisniewski (Université Lyon 2) : Les marionnettes de Maurice Sand à Nohant : un répertoire sous influences ? [ZOOM]

12:20 Francesca Cecconi (Università di Verona) : Scherzi Comici by Giovanni Battista Zannoni. Three puppet comedies from the early 19th century

 

12:40 – 13:00: Discussion / Question time
13:00-14:00 . Pause-déjeuner / Lunch break

 

SESSION 2 (14:00 – 17:00)
Présidence / Chair : Joël Huthwohl (Bibliothèque nationale de France)

 

14:00 Cristina Grazioli (Università di Padova) : États de présence : acteurs, marionnettes à fil, marionnettes à gaine sur les scènes de Siepe a nordovest de Massimo Bontempelli

14:20 Hana Ribi (Zurich) : Themes and Authors from the 1920s and 1930s at the Marionettentheater (1918–1936) in Zurich

14:40 Catarina Firmo (Universidade de Lisboa) : Métamorphose et utopie. Le corps marionnettique chez Almada Negreiros

 

15:00 – 15:15 Discussion / Question time
15:15 – 15:30 Pause / Coffee Break

 

15:30-16:00 Rencontre avec Luis Vieira et Rute Ribeiro (Compagnie A Tarumba, Lisbonne) / Meeting with Luis Vieira et Rute Ribeiro (A Tarumba, Lisbonne).

16:00 – 18:00 Le point de vue des auteurs / Writers’ point of view : Hervé Blutsch, Jean Cagnard, Catherine Zambon. Modératrices / Moderators : Carole Guidicelli, Julie Sermon.

20:00 – Spectacle / Show : Alors carcasse – Texte/ Text by Mariette Navarro. Mise en scène / Stage direction : Bérangère Vantusso (Théâtre La Vignette)


VENDREDI 15 OCTOBRE 2021 / Friday, 15 October 2021

 

09:00 Accueil / Welcome coffee

 

09:30 - KEYNOTE 2 :
Joseph Danan (Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle) : Comment (et pourquoi) je n’ai pas (encore) écrit pour la marionnette

 

10:00 – 10:15 Pause / Coffee break

 

SESSION 3 (10:15 – 13:00)                      
Présidence / Chair : Julie Sermon (Université Lyon 2)

 

10:15 Mascha Erbelding (Puppentheatersammlung, Münchner Stadtmuseum) : From "Kleines Spiel" (Small play) to big stage : the influence of puppet theater on Tankred Dorst’s plays

10:35 Francesca di Fazio (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : La mémoire de la marionnette : des incursions de personnages traditionnels dans des écritures contemporaines

10:55 Christine Zurbach (Universidade de Évora) : Les pièces pour marionnettes de l’écrivaine et poétesse Regina Guimarães

 

11:15 – 11:30 Discussion / Question time
11:30 -11:45 Pause / Comfort break

 

11:45 Pénélope Dechaufour (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : Kossi Efoui : écrire « dans » le théâtre des marionnettes et avec les marionnettistes, une dramaturgie affranchie

12:05 Adolfo Ayuso Roy (Universidade de Zaragoza) : La marionnettisation chez les dramaturges espagnols du XXe siècle. Le cas de Francisco Nieva (1927-2016)

12:25 Jaume Lloret (Universidad de Alicante) : La création littéraire pour marionnettes des écrivains valenciens contemporains

 

12:45 – 13:00 Discussion / Question time
13:00 – 14:00 Pause-déjeuner / Lunch break

 

SESSION 4 (14:00 – 17:00)
Présidence / Chair : Florence March (Université Paul-Valéry Montpellier 3)

 

14:00-14:30 Paul Robert (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : Présentation de la base de données PuppetPlays / Presentation of the PuppetPlays database                                                           

14:30 Daniel Yabut (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : ‘j dragon in Fostus’. Puppets in English early modern plays beyond Bartholomew Fair

14:50 Carlos Gontijo Rosa (Pontifícia Universidade Católica de São Paulo) : Qualities of a dramaturgy that dialogues with its audience. António José da Silva and the theatre of his time [ZOOM]

15:10 Françoise Rubellin (Université de Nantes) : Pratiques et singularités des trois auteurs majeurs de pièces pour marionnettes à Paris (1700-1750)

 

15:30 – 15:45 Discussion / Question time
15:45 – 16:00 Pause / Comfort break

 

16:00 Hélène Beauchamp (Université Toulouse-Jean Jaurès) : Quand « écrire pour » les marionnettes, c’est « écrire contre ». Réflexions à partir de l’exemple du répertoire révolutionnaire en Espagne dans les années 1930

16:20 Cécile Bassuel Lobera (Montpellier) : Federico García Lorca et la marionnette. Aux sources d’une nouvelle poétique théâtrale

 

16:40 – 17:00 Discussion / Question time


18:00 Labo expérimental avec la compagnie A Tarumba (Portugal) / A Tarumba Experimental Lab (Studio, Théâtre La Vignette, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

19:15 Spectacle / Show : Alors carcasse – Texte/ Text by Mariette Navarro. Mise en scène / Stage direction : Bérangère Vantusso (Théâtre La Vignette)

 

20:30 Dîner / Dinner


SAMEDI 16 OCTOBRE / Saturday, 16 October 2021

 

09:00 Accueil / Welcome coffee

 
09:30 - KEYNOTE 3 :
Bérangère Vantusso (Cie Trois-Six-Trente / Studio-Théâtre, Ivry-sur-Seine) : L’Œuf et la Poule - les textes au cœur des créations de la compagnie Trois-6ix-trente

 

10:00 – 10:15 Pause / Coffee break

 
SESSION 5 (10:15 – 12:35)
Présidence / Chair : Cristina Grazioli (Università di Padova)

 

10:15 Lars Rebehn (Puppentheatersammlung Dresden) : Poets of the puppet booth. Johann Georg Geisselbrecht and the beginnings of literary puppetry in the German-speaking area

10:35 Sara Maddalena (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : La marionnette, protagoniste des textes d’auteurs dramatiques italiens de la fin du 19e siècle : raisons et spécificités
 
10:55 Jean Boutan (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : La barbarie et l’enfance : les deux sources de l’écriture pour marionnettes chez Franz von Pocci


 
11:15 – 11:30 Discussion / Question time

 

11:30 Sandrine Le Pors (Université d’Artois) : La cohabitation des figures animées et inanimées dans les écritures . une réponse du drame contemporain à la vocation muette du langage ?

11:50 Manuela Mohr (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : Poupées, automates, figures de cire : l’écriture pour et par les marionnettes à travers l’œuvre hoffmannienne chez M. Sand, J. Barbier et G. Ribemont-Dessaignes

12:10 Émilie Combes (Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle) : La marionnettisation dramaturgique chez Ghelderode et Valle-Inclán, mode de représentation de l’humain

 

12:30 – 12:45 Discussion / Question time
12:45 – 13:45 Pause déjeuner / Lunch pause

 

SESSION 6 (13:45 – 17:00)
Présidence / Chair : Didier Plassard (Université Paul-Valéry Montpellier 3)

 

13:45 Matthew Isaac Cohen (University of Glasgow / University of Connecticut ) : The First Toy Theatre Revival. Literary Plays for Paper Figures (1884-1962) [ZOOM]

14:05 Tina Bicat (St Mary’s University, London) :  On the differing ways scripts are created for puppet performance (practise as research presentation
 
14:25 Yanna Kor (Université Paul-Valéry Montpellier 3) : Les revues d’actualité avec marionnettes : une pratique littéraire et théâtrale à part entière ?

 

14:45 – 15:00 Discussion / Question time
15:00 – 15:15 Pause /Coffee break

 

15:15 Gerd Taube (Goethe Universität – Frankfurt am Main) : Writing puppet plays for ensembles. Puppetry drama in the GDR

15:35 Markus Nölp (ENSICAEN) : Mises en scène d’un imaginaire sous-marin. Du jeu pour marionnettes Mini-drame sous l’eau de Harro Siegel (Dramolett unter Wasser, production télévisée de 1961) à la pièce radiophonique Sous l’eau de Günter Eich (Unter Wasser, 1978)

 

15:55 – 16:15 Discussion / Question time

 

16:15-17:00 Le point de vue des critiques / The critics' perspective: Mathieu Dochtermann (France), Mascha Erbelding (Allemagne / Germany), Oliviero Ponte di Pino (Italie / Italy), Toni Rumbau (Espagne / Spain).

 

17:00 Clôture du colloque / Conference closure.

 

INFORMATIONS PRATIQUES / Practical informations:

 

Pour suivre le colloque sur place / To follow the conference on site :

Université Paul Valéry – Montpellier 3
 Site Saint-Charles 1 – Salle des colloques 1

70, rue du Professeur Henri Serre
34090 Montpellier
Tramway: ligne/ line 1, arrêt / station: Place Albert 1er Saint-Charles

 

Entrée gratuite ; présentation obligatoire d’un passe sanitaire. / Free admission but presentation of the health pass is mandatory.

 

Pour suivre le colloque à distance / To follow the conference remotely :

 

Liens d'inscription pour suivre le colloque à distance sur Zoom / Registration links to follow the conference remotely on Zoom:

Jeudi matin / Thursday morning:
https://univ-montp3-fr.zoom.us/webinar/register/WN_kaIjSoPOReiV8ng8dpbYHQ
Jeudi après-midi / Thursday afternoon:
https://univ-montp3-fr.zoom.us/webinar/register/WN_I2BK99wdQh2_77tPMEGzLg


Vendredi matin / Friday morning:
https://univ-montp3-fr.zoom.us/webinar/register/WN_nVRZn7MRSYOeFG9WJFFU4A
Vendredi après-midi / Friday afternoon:
https://univ-montp3-fr.zoom.us/webinar/register/WN_78Q19Nn8T4OeUewDPu16Ow


Samedi matin / Saturday morning:
https://univ-montp3-fr.zoom.us/webinar/register/WN_rSjhUXXYTISf0rDYgqje2g
Samedi après-midi / Saturday afternoon:
https://univ-montp3-fr.zoom.us/webinar/register/WN_P0ANnFK0TZ6KI7N8TGUzVA

 

En cas de problème, contacter Paul Robert / For any technical issue, please contact :
 paul.robert@univ-montp3.fr


 
Présentation du colloque

De Johann Wolfgang von Goethe à Ramón del Valle-Inclán, de Charlotte Charke à Liliana Ugolini, d’Alain-René Lesage à Ernst Toller, d’Alfred Jarry à Italo Calvino, de Gerhart Hauptmann à Howard Barker, de Lewis Carroll à Marion Aubert, de Salvador Espriu à Tankred Dorst, de Federico García Lorca à Thomas Bernhard, d’António José da Silva à Liliane Atlan, de Paul Claudel à Nelly Sachs...

 

Des centaines d’écrivains et écrivaines en Europe, parfois de premier plan, parfois moins connus, ont écrit ou écrivent pour la marionnette. Certains, tels Ben Jonson, Henry Fielding, Restif de la Bretonne, Massimo Bontempelli, Arthur Schnitzler, Luigi Pirandello, Heiner Müller, ont inséré des scènes pour marionnettes dans leurs pièces pour acteurs et actrices. Et depuis un demi-siècle, suivant les exemples de Dario Fo, d’Armand Gatti, de François Billetdoux, bien des auteurs et autrices de théâtre prévoient de faire se côtoyer, dans leurs œuvres, interprètes vivants et figures animées.

 

Mais que signifie, concrètement, « écrire pour la marionnette » ? Quelles images concrètes de cet instrument théâtral sont-elles ainsi convoquées, et à quelles fins ? Quels processus de travail sont-ils ici engagés ? Quelles contraintes spécifiques – ou, au contraire, quelles libertés inédites – se découvrent-elles à cette occasion ?

 

L’écriture théâtrale pour les marionnettes peut trouver son origine, aujourd’hui, dans la commande passée par un marionnettiste, une compagnie, une institution. Ainsi naissent des rencontres, parfois des compagnonnages, entre des artistes qui s’ignoraient jusque-là, qui se découvrent, et qui apprennent à travailler ensemble : parfois dans le maintien de leurs territoires respectifs, parfois dans un dialogue étroit pendant toute la durée du processus de création.

 

Mais quand des poètes, des romanciers, des auteurs dramatiques prennent l’initiative d’écrire des « pièces pour marionnettes », quel est le projet qui motive leur écriture ? Est-il destiné, par exemple, à une technique d’animation spécifique (marionnettes à gaine, marionnettes à fils, ombres, objets...) ? S’accompagne-t-il, comme ce fut le cas pour Louis-Edmond Duranty, Rafael Alberti ou Guido Ceronetti, du désir de s’engager soi-même dans la réalisation scénique de ses œuvres ? Ou bien n’est-ce, comme ce fut apparemment le cas pour Maurice Maeterlinck, qu’un moyen de marquer ses distances à l’égard du théâtre d’acteurs de son temps ?

 

Il existe donc plusieurs régimes de l’écriture pour marionnettes, et l’une des toutes premières tâches de la recherche, dans ce domaine, doit être de les identifier, sans doute aussi de les questionner. Le choix de la marionnette, chez un écrivain ou une écrivaine, n’est jamais neutre, car il risque de l’éloigner des chemins balisés de la consécration littéraire et du succès, au point que ces œuvres restent souvent confidentielles, voire inédites. Pourquoi, dans ces conditions, écrire pour la marionnette ? Quel est le statut conféré à l’auteur ou à l’autrice dans cette branche des arts du spectacle où il/elle n’a pas de place habituellement réservée ?

 

Ce choix peut provenir, par exemple, d’une fascination pour les traditions, les personnages, la gestuelle, le langage de la marionnette. Il peut être contraint par le système théâtral d’une époque : les interdictions, les monopoles, les censures auxquels a été soumis, aux 17e et 18e siècles, le théâtre d’acteurs. Il peut également être motivé par le désir de s’adresser au public considéré comme le plus spontanément réceptif à ce spectacle, c’est-à-dire les enfants. Ou bien il peut naître du désir d’expérimenter une dramaturgie plus libre, dégagée des règles trop strictes de la vraisemblance, plus ouverte à la poésie ou à l’expérimentation.

 

Quelles que soient les raisons et les contextes qui poussent les écrivains et écrivaines à convoquer marionnettes, ombres ou objets animés sur la scène de leur théâtre mental, il faut examiner quelles conséquences en résultent pour l’écriture dramatique. Quelles sont les infléchissements qui s’opèrent dans les modes de caractérisation des personnages, la configuration dramatique, l’organisation de l’action dramatique, le registre expressif, le rapport à la parole, voire dans l’imaginaire tout entier ? Choisir la marionnette, c’est aussi s’engager dans un certain mode de représentation de l’humain, et parfois ouvrir la scène aux non-humains. C’est engager un autre niveau de convention à l’intérieur des conventions théâtrales, un autre rapport au réel et à l’illusion. C’est enfin favoriser un enracinement dans la matière inorganique, produire une tension entre le vivant et le mort, entre l’animé et l’inanimé.

 

Comme les instruments de musique, les instruments théâtraux que sont les marionnettes ont leurs propres contraintes et leurs propres pouvoirs expressifs. C’est à l’exploration des écritures singulières nées de la rencontre avec ces instruments que le programme de recherche ERC PuppetPlays souhaite vous inviter, en se concentrant pour son premier colloque international sur la contribution des écrivains et écrivaines, poètes et poétesses, romanciers et romancières ou auteurs et autrices dramatiques, à l’élaboration d’une dramaturgie spécifique pour les marionnettes.

 

Questions

Une attention particulière sera apportée aux questions suivantes :

 

-        Dans quelle mesure les auteurs et autrices qui écrivent pour la marionnette produisent-ils /elles des œuvres différentes de celles destinées au théâtre d’acteurs ? Ces œuvres sont-elles soumises aux mêmes conditions de production et de représentation ? S’adressent-elles au même public ? Traitent-elles des mêmes sujets ? Le font-elles sur les mêmes registres, ou bien sur des registres propres au théâtre de marionnettes ?

 

-        L’écriture théâtrale pour marionnettes s’inscrit-elle dans la même périodisation littéraire que le théâtre d’acteurs ? Peut-on reconnaître, dans ses évolutions, les marques d’une poétique baroque, classique, romantique, symboliste, moderniste, post-dramatique, documentaire, etc. ?

 

-        Quels sont, pour les auteurs et autrices, les modèles de l’écriture pour marionnettes ? Reprennent-ils / elles les formes traditionnelles de la marionnette ? Du théâtre d’acteurs ? D’autres formes du spectacle vivant (pantomime, cirque, ballet...) ?

 

-        à la fin du 19e siècle, dans le domaine francophone notamment, l’écriture théâtrale pour marionnettes était souvent portée par les poètes et poétesses plutôt que par les auteurs et autrices dramatiques. Cette tendance se vérifie-t-elle à l’échelle européenne ? Est-elle encore perceptible aujourd’hui ? Quelles peuvent en être les implications ?

 

-        Dans le cas d’une commande d’écriture, comment l’auteur ou l’autrice aborde-t-il / elle la marionnette ? Comment se défait-il / elle de ses préjugés, comment entre-t-il / elle dans le projet artistique de l’artiste marionnettiste ? La rencontre avec des marionnettistes et leurs instruments a-t-elle des incidences – et lesquelles ? – sur son processus d’écriture ? Ces incidences se limitent-elles à cette expérience, ou bien produisent-elles des changements plus durables ?

 

-        L’écriture théâtrale pour marionnettes engage-t-elle une représentation spécifique de l’humain et de sa place dans le monde ?

 

Toutes ces questions, bien évidemment, se déclinent en fonction des œuvres singulières et de leur contexte de production. Nous joignons à cet appel, à titre indicatif, la liste des pièces d’écrivains pour marionnettes (ou pour acteurs et marionnettes) que nous avons pu identifier jusqu’à présent.

Afin d’éviter la simple juxtaposition d’études de cas, la préférence sera donnée aux approches comparatistes mettant en lumière l’inscription des œuvres dans le système théâtral de leur temps.

 

Un second colloque, en 2023, sera consacré aux pièces écrites par les marionnettistes.

 

Les langues de travail du colloque sont le français et l’anglais.

 

Conformément aux principes de la science ouverte, les actes du colloque seront publiés sur une plateforme gratuite et accessible à tous.

 

Comité scientifique :

 

Adolfo Ayuso Roy (écrivain, université de Saragosse), Jean Boutan (post-doctorant PuppetPlays, université Paul Valéry – Montpellier 3), Matthew Cohen (professeur, université du Connecticut), Pénélope Dechaufour (maîtresse de conférences, université Paul Valéry – Montpellier 3), Francesca Di Fazio (doctorante PuppetPlays, université Paul Valéry – Montpellier 3), Cristina Grazioli (professeure, université de Padoue), Carole Guidicelli (ingénieure de recherches PuppetPlays, université Paul Valéry – Montpellier 3), Sandrine Le Pors (maîtresse de conférences HDR, université d’Artois), Marc Martinez (professeur, Université de Rouen), Didier Plassard (chercheur principal PuppetPlays, université Paul Valéry – Montpellier 3), Rute Ribeiro (metteuse en scène et marionnettiste, Lisbonne), Julie Sermon (professeure, université Lyon 2), Gerd Taube (professeur, Goethe Universität, Francfort), Bérangère Vantusso (marionnettiste, metteuse en scène, directrice du Studio-Théâtre, Vitry-sur-Seine)

 

Comité d’organisation :

Jean Boutan, Francesca Di Fazio, Carole Guidicelli, Didier Plassard, Paul Robert

 

Présentation de PuppetPlays

 

PuppetPlays (2019-2024) est un projet de recherche européen financé par l’Union Européenne via le programme de recherche Horizon 2020 de l’ERC ((G.A. 835193) et hébergé par l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. Sous la direction de Didier Plassard (Université Paul Valéry – Montpellier 3, France), il a pour premier objectif de rassembler, d’étudier et de rendre accessible au public, sur une plateforme numérique dédiée, le répertoire des pièces écrites pour la marionnette en Europe de l’Ouest, du 17e au 21e siècles.

 

En attendant l’ouverture au public de cette plateforme, prévue en 2022, une présentation du projet et des activités de PuppetPlays peut être consultée ici.

Dernière mise à jour : 03/11/2021